Les étiquettes

Lorsque l’on souhaite commercialiser de la bière, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte pour s’assurer que les consommateurs seront séduits par le produit.
La qualité de la bière elle-même est bien entendu la clé, mais avant d’en arriver là, il faut déjà convaincre que votre bière mérite d’être achetée parmi toutes les autres disponibles dans le même rayon/magasin.

C’est là que l’aspect visuel doit remplir son rôle. La forme, la couleur, l’originalité de l’emballage sont des points particulièrement importants. Mais au final, l’élément qui saura vraiment faire la différence chez le consommateur averti d’aujourd’hui, c’est bien l’étiquette, ainsi que les informations qu’elle contient.

Les étiquettes sont bien plus que de simples morceaux de papier portant quelques informations. Pour les consommateurs, ce sont de véritables points de référence leur permettant d’en savoir un maximum sur le produit qu’ils envisagent d’acheter. Car en ces temps économiquement difficiles, l’attrait de la nouveauté ne suffit pas pour faire vendre : il faut convaincre par des informations concrètes et expliquer, de manière subtile mais claire, pourquoi il est préférable de choisir ce produit plutôt qu’un autre.

Cela dit, tous les consommateurs n’ont pas les mêmes attentes, et il vaut donc mieux éviter de tenter de créer une étiquette qui pourrait « plaire à tout le monde », car cela risquerait de produire l’effet inverse par manque d’originalité. Il est plutôt souhaitable de miser sur un aspect de votre bière qui pourra convaincre une certaine catégorie d’acheteurs et de créer un packaging qui s’adressera à cette catégorie en particulier (bière artisanale, brassée avec des fruits, produits bio, filière courte, etc).

Les ingrédients

Une « bière » est une boisson obtenue par la fermentation alcoolique d’un moût préparé à partir d’une certaine proportion de malt de céréales.
Les ingrédients de la bière sont :

  • du malt de céréales,
  • des matières premières issues de céréales, éventuellement des sucres alimentaires,
  • du houblon ou des substances conférant de l’amertume provenant du houblon,
  • et de l’eau potable.

Les Mentions Obligatoires devant être visibles

1 – Dénomination de la denrée – Décret 92-307 consolidé le 4 octobre 2017 :

  • La dénomination « bière » est réservée à la boisson obtenue par fermentation alcoolique d’un moût préparé à partir du malt de céréales, de matières premières issues de céréales, de sucres alimentaires et de houblon, de substances conférant de l’amertume provenant du houblon, d’eau potable.
    Des herbes aromatiques ou des épices naturelles peuvent être ajoutées à la bière si l’adjonction de ces ingrédients ne confère pas au produit final de manière perceptible les caractéristiques aromatiques typiques de ces ingrédients. Les ingrédients ajoutés sont mentionnés dans l’étiquetage du produit.
  • La dénomination « bière de fermentation lactique » ou « Gueuze » est réservée à la bière qui fait l’objet d’une fermentation lactique au cours de son processus d’élaboration.
  • La dénomination « bière sans alcool » est réservée à la bière qui présente un titre alcoométrique acquis inférieur ou égal à 1,2 %Alc/Vol., à la suite d’une désalcoolisation ou d’un début de fermentation.
  • La dénomination « bière à … » complétée par la nature de l’ingrédient mis en œuvre, est réservée à la bière élaborée par addition ou macération de matières végétales ou d’origine végétale ou de boissons alcoolisées ou de miel.
  • La dénomination « bière aromatisée à … » est réservée à la bière aromatisée par des arômes définis à l’article 3 du règlement (CE) n° 1334/2008 du 16 décembre 2008.
  • La dénomination « panaché » est réservée à la boisson présentant un litre alcoométrique inférieur ou égal à 1,2%Alc.Vol. et exclusivement constituée d’un mélange de bière et de boisson gazeuse aromatisée sans alcool.
  • La mention  » bière de garde «  est réservée à la bière qui, après sa fermentation primaire, a subi une période de garde d’une durée de 21 jours minimum.
  • La mention  » pur malt «  est réservée à la bière obtenue par fermentation alcoolique d’un moût préparé uniquement à partir de malt de céréales.

2 – Quantité Nette :
quantité nette du produit exprimé en volume pour les liquides

3 – Degré alcoolémique :
le titre alcoométrique volumique acquis pour les boissons titrant plus de 1,2% d’alcool en volume (exprimé comme suit : ***% Alc.Vol.)

4 – Mode d’emploi :
lorsque son absence rendrait difficile un usage approprié de la bière (conditions de conservation, etc.)

5 – Pictogramme « Femmes Enceintes » :logo femme enceinte
peut être remplacé par une phrase d’information : « La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant »

Les indications obligatoires suivantes doivent être présentes dans le même espace visuel

6 – Allergènes éventuels :
Les ingrédients allergènes doivent être mis en relief

7 – Nom ou raison sociale et adresse de l’exploitant du secteur alimentaire (fabricant, embouteilleur) :
Il doit être situé dans l’Union Européenne, si le conditionnement est effectué par un prestataire, veuillez indiquer les coordonnées du centre d’emballage.

8 – Pays d’origine ou lieu de provenance :
Si son omission est susceptible d’induire en erreur les consommateurs sur le pays d’origine ou le lieu de provenance réel de la bière.

9 – Numéro de lot :
Dénomination libre, sert à des fins de traçabilité

10 – Date de durabilité minimale :
La mention choisie doit figurer en toutes lettres

Les autres mentions et pictogrammes

Ingrédients :
Le règlement européen permet au secteur des boissons alcoolisées de ne pas faire figurer ces informations en dessous de 1,2% d’alcool, il est préférable et utile de les mentionner aux consommateurs, la liste des ingrédients doit être complète et par ordre d’importance décroissante (y compris additifs et arômes).

Le logo Point Vert
:logo point vert
il permet d’être reconnue comme une entreprise soutenant le recyclage, il doit être apposé sur les emballages et/ou suremballages mis sur le marché français et concernés par les dispositions du Code de l’environnement (R 543-53 et suivants).

Logo Triman
 :logo triman
il signifie que le produit ou l’emballages peut et doit être trié (contrairement au Ruban de Möbius), les emballages en verre en sont dispensés

Sources : DGCCRF, btobeer

Les Mentions réglementées

  • – Artisanal : loi n°96-603 du 5 juillet 1996, produit qui doit être fabriqué par un artisan, inscrit au Répertoire des Métiers et répondant aux exigences de qualification professionnelle
  • biologique : produits issus du mode de production biologique et certifiés par un organisme de contrôle agréé
  • pur : terme limité à certains produits (pur jus)
  • campagnefermierpaysan : attention à la prise en compte du caractère fermier lié à l’exploitation agricole
  • maison ou fait maison : le produit est préparé de manière non industrielle, sur le lieu de vente
  • à l’anciennetraditionnel : produit fabriqué selon des usages anciens répertoriés. Pas d’additifs
  • naturel : produit non transformé, non traité, tel qu’on le trouve à l’état naturel
  • du terroir : signifie l’utilisation de matières premières obtenues à partir de procédés de fabrication, issues d’une aire géographique restreinte. Privilégier l’origine géographique ou le terme fermier (existence d’un circuit intégré à la ferme, préparations devant être réalisées suivant des méthodes de production traditionnelles avec des ingrédients provenant principalement de l’exploitation).

1. Dénomination de la denrée

2. Quantité Nette

3. Degré alcoolémique

4. Mode d’emploi

5. Pictogramme « Femmes Enceintes »

6. Ingrédients et Allergènes éventuels

7. Nom ou raison sociale et adresse de l’exploitant du secteur alimentaire (fabricant, embouteilleur)

9. Numéro de lot

10. Date de durabilité minimale